PÉNÉTREZ DANS LA GROTTE DES DRAGONS À ALLIGATOR BAY

Alligator Bay, parc animalier situé en Normandie, expert en faune reptilienne, reconstitue l’écosystème et les conditions météorologiques de la zone géographique de l’animal grâce aux terrariums bioclimatiques. Avec ces nouveaux terrariums, les iguanes rhinocéros, les lézards caïmans, les monstres de Gila, les vipères d’Éthiopie... et la faune européenne (lézards ocellés, tortues d’Hermann, couleuvres vipérines, … ) évoluent dans des conditions climatiques identiques à leur pays d’origine.

Terrarium bioclimatique du Fouette queue (Uromastyx acanthinura)

Un terrarium, de manière générale, est un espace confiné utilisé pour le maintien d’espèces animales ou végétales. Le but étant de reproduire le plus fidèlement possible le biotope de l’animal ou de la plante maintenu dans cet espace

Les terrariums bioclimatiques présents à Alligator Bay reconstituent à l’identique l’écosystème et les conditions météorologiques de la zone géographique de l’animal dans les moindres détails. La plupart des parcs possède des serres qui reconstituent des écosystèmes sur de grands volumes avec une gestion globale du climat.

La prouesse technologique est de gérer par ordinateur le climat au jour le jour, heure par heure.

A Alligator Bay, le biotope est reconstitué avec des plantes grimpantes, buissonnantes provenant de la zone géographique de l’animal. Celles-ci fournissent des abris, de la nourriture, des perchoirs aux reptiles. Ils retrouvent ainsi des comportements naturels. Les murs du terrarium sont réalisés au moyen de faux rochers, le sol est constitué de terre, de sable et de pierres. Une micro faune souterraine, terrestre et aérienne (insectes et micro organismes détritivores) décompose les fèces, les feuilles mortes, les restes de nourriture…

Chaque jour les reptiles ont la sensation du lever et du coucher du soleil, la rosée du matin, des pics de chaleur quand le soleil est au zénith, la pluie, la brume en fin de journée … Ils retrouvent le rythme naturel des saisons.

Une technologie de pointe
Les conditions climatiques sont gérées par un ordinateur qui contrôle tous les paramètres :
- températures journalières et saisonnières (montée progressive et dégressive des T°C)
- taux d’humidité contrôlé
- gestion de la pluie, la brume et le vent
- éclairage spécifique pour les plantes et les animaux ( PAR, UV,…)

Les terrariums bioclimatique ne nécessitent quasiment pas d’intervention humaine, hormis l’apport de nourriture et le nettoyage des vitres. Tout est géré par automates dans une salle qui se situe au dessus dont la superficie est presque égale au terrarium lui-même.

            Il pleut dans le terrarium des lézards caïmans et basilics verts                                               Terrarium de la vipère tapis d'Ethiopie


Pourquoi le climat est-il si important pour la reproduction des reptiles ?

Le climat et les conditions météorologiques ont une influence primordiale sur le comportement naturel des animaux, sur leur cycle hormonal et donc leur reproduction. Les animaux poïkilothermes (ou à « sang froid »), dont font partie les reptiles, sont des animaux ayant une température corporelle qui varie avec celle de leur milieu. Les reptiles ont donc besoin de se thermo-réguler, en s’exposant ou en se cachant du soleil. Ils sont donc très dépendants des conditions climatiques.

De nombreux éléments entrent dans le contrôle de la reproduction, parmi ceux-ci :
• La photopériode (période de lumière) possède un rôle essentiel chez de nombreuses espèces de lézards dans l'activation et la régression de l'activité sexuelle.
• La température aide à la régulation du cycle sexuel : une température élevée stimulant la croissance ovarienne chez de nombreux reptiles. Le cycle sexuel est ainsi souvent déterminé dans la nature par rapport à la saison où les températures sont les plus importantes.
• L’hygrométrie et/ou la pluviométrie : chez les espèces tropicales principalement, l'hygrométrie et/ou la pluviométrie affectent le cycle sexuel,….

Les terrariums bioclimatiques permettent de nombreux accouplements, des pontes en pleine terre et même des incubations d’œufs.

Un mode de conservation et de reproduction idéal
Les premiers effets bénéfiques : le parc a découvert un matin des bébés iguanes rhinocéros (Cyclura cornuta) qui ont éclos naturellement. Grâce au terrarium bioclimatique, un varan blessé depuis près d’un an a guéri quasi « miraculeusement ». Alors qu’aucune cicatrisation n’avait été observée jusque là malgré les nombreux traitements et opérations (greffe de la peau).

Juvéniles iguanes rhinocéros nés en 2013

Cela conforte dans l’idée que les paramètres et les conditions de maintien des animaux sont idéaux pour eux. Le système du terrarium procure des cachettes, il n’y a pas de stress. Avec l’ensemble de ces paramètres, dont les ultra violets et les infra rouges, les animaux sont plus actifs, ils recouvrent leurs instincts de prédation. Le terrarium bioclimatique permet de maintenir des espèces difficiles à élever notamment celles qui vivent dans des endroits avec de grands écarts de température. Enfin, pour le public et pour l'équipe d'Alligator Bay, observer un comportement semi-naturel, c’est mille fois plus intéressant !

                                             La grotte des dragons                                                                                              La grotte des dragons


Non loin des terrariums, les archéologues et paléontologues en culottes courtes peuvent découvrir de fascinants fossiles ! Avec les écrans tactiles, vous pourrez en savoir plus sur ces fossiles mais aussi sur les habitants des terrariums.





source : zoonaute.net